Qu’est-ce que l’infidélité virtuelle ?

infidélité virtuelleTromper son partenaire sur internet, est-ce vraiment tromper ? Voici la question que pose le concept d’infidélité virtuelle. A partir de quel moment trompe-t-on si on drague sur internet ? Faut-il être inscrit sur un site de rencontre infidèle pour tromper ? Explications.

Trouver un site de rencontre coquine

La facilité de l’infidélité virtuelle

Être inscrit sur un site de rencontre lorsque l’on est en couple, cela paraît faire partie de l’infidélité. Mais est-ce que chatter, c’est tromper ? Est-ce que se rendre régulièrement sur un site pour draguer, flirter, discuter entre dans le concept d’infidélité ? Avec internet et les applications de rencontre, il est facile de s’inscrire sur un site de rencontre adultère. La prolifération des plateformes pour flirter facilite l’envie de passer le cap et de se créer un compte. Le tout est de savoir où est la limite entre fantasme et tromperie.

Pour celles et ceux qui ont déjà trouvé des messages compromettant sur le téléphone, Facebook ou autre messagerie instantanée de leur partenaire, le concept d’infidélité virtuelle est assez clair. Pour les autres, ce nouveau concept peut perturber. Il faut alors placer le curseur là où l’on commence à blesser son partenaire, idéalement avant. Si pour l’un discuter en ligne avec d’autres hommes ou femmes n’est que du domaine du fantasme, pour l’autre cela peut être vu comme blessant. Certes, tout le monde aime se sentir attirant et se laisser draguer est agréable. Pour autant, lorsque le sentiment de culpabilité s’installe, il est facile de comprendre qu’on a dépassé sa propre limite.

Tout comme on en arrive vite à draguer sur Facebook, les réseaux sociaux, de rencontre ou non, incitent l’internaute à se mettre en relation avec d’autres personnes. Même Linkedin pourrait poser des questions quant aux échanges pouvant déboucher sur des rencontres pas uniquement professionnelles… Difficile donc de prédire où peut commencer l’infidélité virtuelle. Puisque c’est sur internet, est-ce que cela reste virtuel ou passe-t-on dans le domaine réel ? La limite peut sembler floue entre fantasme et réalité.

Les limites de la tromperie appliquées à l’infidélité virtuelleinfidélité virtuelle

De fait, on se rend vite compte que la question de l’infidélité virtuelle est semblable à celle de l’infidélité tout court. Est-ce qu’embrasser, c’est tromper ? La question est finalement la même que est-ce que draguer sur un site de rencontre équivaut à être infidèle.

Dans un couple, il est important de poser ensemble les limites. Si pour certains la limite va être dans le contact physique, pour d’autres elle peut relever du contact verbal. De ce fait, l’envoi de messages via SMS ou par application de rencontre est souvent vu comme de l’infidélité virtuelle.

Par exemple, un couple peut laisser l’autre se faire draguer ou flirter en soirée et ne pas voir cela comme de la tromperie. Voire trouver cela excitant sans pour autant aller s’inscrire sur un site de rencontre libertin.

Aussi, il est plus facile de se rassurer lorsque la liaison est purement physique en se disant « Ce n’est que du sexe« . Que l’on soit d’un côté ou de l’autre. Par contre, l’échange de messages relève plus de la création d’une relation et il peut être dur pour la personne trompée de l’accepter. Dans le film Her de Spike Jones, Joachim Phoenix tombe follement amoureux d’une intelligence artificielle.  Ce lien met en péril à la fois la relation qu’il entretient avec son ex-petite amie et ses potentiels rendez-vous. Au final, ses vraies relations amoureuses vont se détourner de lui car son amour pour l’IA est plus fort.

Par ailleurs, la question de l’infidélité virtuelle soulève aussi le problème du fantasme de liaison. Avoir envie d’être infidèle, que soit à l’aide d’un site de rencontre pour tromper son partenaire, ou sans, révèle des problèmes de couple sous-jacents.

Le problème du cybersexe et de l’infidélité virtuelle

La question des rapports sexuels est corrélée à celle de l’infidélité virtuelle. Est-ce que faire l’amour virtuellement équivaut à tromper son partenaire ? Regarder des vidéos pornographiques, chatter de façon plus que sensuelle, avoir des rapports via site de rencontre avec webcam… Ces pratiques relèvent du cybersexe.

Entrent-elles dans le domaine des relations sexuelles ? Si la réponse est oui, l’infidélité virtuelle devient très concrète. Au-delà du fantasme, on passe dans la réalité et donc dans la liaison en tant que telle.

Pour résumer, si ce qui est recherché est un site de rencontre extra-conjugal discret où de nombreuses rencontres sont possibles, nous conseillions d’utiliser Wyylde. Il s’agit d’un des meilleurs sites de rencontre pour femmes infidèles.

Mais si c’est la curiosité qui démange et que le passage à l’acte est encore flou, il vaut mieux se tourner vers Casual Dating. Sur celui-ci, l’infidélité virtuelle est reine. Et surtout, ce site de rencontre coquine est gratuit pour les femmes.

Tester Casual Dating gratuitement 

Rédigé par cassandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *